Comment dire à un collègue qu’il vous fait perdre votre temps?

Des réunions qui n’en finissent plus pour discuter de… pas grand-chose et ne prendre aucune décision. Ça arrive. Si ça vous arrive trop souvent, voici comment faire.

Un collègue vous demande de le rencontrer; il a besoin de votre avis et de vos conseils. Vous en êtes flattée et acceptez de le rencontrer. Il vous envoie donc une confirmation de réunion. Il a réservé un bloc d’une heure. Aucun doute, le sujet est d’envergure. Vous vous présentez, certaine que vous discuterez d’un important dossier.

Votre collègue se pointe non préparé et discute d’un sujet et d’un autre sans aucune ligne directrice. Puisque vous êtes polie, vous attendez avec patience un peu de contenu. Au bout d’une heure, chacun repart de son côté et vous constatez que vous avez perdu une heure de votre temps pour rien.

Parler à la première personne

Vous énerver et lui faire des reproches ne vous avance à rien sinon à envenimer vos relations de travail. Oui, il faut discuter de cette situation qui vous irrite. La première chose à éviter est de parler au « tu » et de porter des accusations. Parlez au « je ».

« Je suis flattée que tu veuilles discuter avec moi de telle ou telle situation. Afin d’être efficace, j’aimerais connaître les sujets que nous aborderons, question de bien me préparer. »

« La dernière fois, nous avons passé beaucoup de temps à discuter de tout ça. Cette fois-ci, j’ai un peu moins de temps. J’aimerais donc me préparer avant la rencontre. Nous serons donc plus efficaces et pourrons plus rapidement mettre nos décisions en pratique. »

Conserver la bonne entente

C’est important, pour l’ambiance de travail et pour votre bien-être personnel, de conserver de bonnes relations avec vos collègues. Vous devez agir sur une situation qui vous déplaît. Cependant, gardez toujours en tête l’idée de conserver la bonne entente. En évitant de porter des accusations, vous réussissez à exprimer votre point de vue sans vous faire d’ennemi.

Source: Secrétaire-inc