Technology

  • Moins de spam

    Ne répondez pas aux e-mails indésirables
    Les «spammeurs». c'est-à-dire les émetteurs de spams, ont une obsession: récupérer des adresses pour envoyer des offres commerciales et ainsi booster leur chiffre d'affaires. Si vous répondez à ces mails indésirables, vous confirmez que votre adresse électronique est valide, ce qui encourage leur envoi. 

    Ne donnez pas votre e-mail à tout le monde
    Pour vous inscrire à des forums de discussion ou à des lettres d'information en ligne, ne communiquez pas votre e-mail professionnel. Créez-vous des adresses secondaires gratuites, voire jetables, dont la durée de vie n'excède pas le temps de connexion. 

    Refusez toutes les offres commerciales
    Lorsque vous remplissez un formulaire d'inscription ou un bon de commande, recherchez toujours la «case a cocher» qui vous permet d'accepter ou non que d'autres informations, ou offres commerciales. vous soient communiquées par e-mail. Attention, la case «j'accepte» est souvent cochée par défaut.

    Utilisez les copies carbones invisibles
    Pour expédier le même message à plusieurs personnes, mieux vaut insérer l'e-mail des destinataires dans le champ «Cci» de la messagerie. Ainsi, les spammeurs n'ont pas accès à ces adresses. Si vous voulez faire suivre un e-mail depuis votre messagerie, veillez à ce qu'aucune adresse électronique n'apparaisse dans le corps du texte ou dans l'en-tête du message à transférer.

    Surveillez votre adresse «contact»
    Pour les spammeurs, vorre site web est l'endroit idéal pour récupérer des adresses électroniques qualifiées. Notamment celles figurant dans la rubrique «contacts». Pour limiter les dégâts, plusieurs précautions s'imposent. D'abord, ne multipliez pas les adresses. Autre solution à envisager: remplacer l'arobase (@, qui se prononce «at») de votre adresse «contact» par «at» (écrit en toutes lettres). 

    Proscrivez les expéditeurs indésirables
    Si toutes ces précautions ne suffisent pas à enrayer l'invasion des spams, il vous reste la solution de les détruire manuellement. Votre gestionnaire de messagerie peut vous y aider. La fonction «expéditeur indésirable», ou «black list», disponible dans certains logiciels de messageries, permet d'alimenter une liste personnelle de spammeurs. Lorsque vous recevez un message, il est directement expédié à la poubelle. 

    Source: Artisans